Bien choisir sa jumelle : "A chaque utilisateur sa jumelle"

Savoir déterminer ses besoins et ses envies est essentiel. Que désirez-vous faire avec votre jumelle ?

Plusieurs types d'observation s'offrent à vous, le tableau ci-dessous vous donne quelques exemples d'utilisation les plus courantes d'une jumelle dans le milieu naturaliste.
Des conseils de choix y sont associés mais il faut absolument retenir que ceux-ci s'appliquent seulement sur du matériel dit de "moyen et de haut de gamme".

Types d'utilisation

  • ORNITHOLOGIE
  • MAMMIFERES
  • OBSERVATION CONTEMPLATIVE
  • MARCHE ET RANDONNEES

Aide au choix

8 x 42 et 10 x 42 utilisées à 80% dans le domaine naturaliste car c'est un matériel polyvalent, relativement léger et lumineux offrant un grand confort visuel. Les 8 x 32,10 x 32 et 8 x 50, 10 x 50 sont plus marginales. Les 8 x 32 et 10 x 32 s'adressent plus aux randonneurs et conviennent en observation de montagne car elles sont légères, compactes (mais moins lumineuses que les 8 et 10 x 42).  Les 8 x50 et 10 x 50 sont principalement utilisées en milieu forestier ( chasse, observation en sous bois...) car ce sont des jumelles très lumineuses mais plus lourdes et encombrantes.

8 x 42 et 10 x 42 sont des matériels polyvalents, relativement légers et lumineux offrant un grand confort visuel. Les 8 x50 et 10 x 50 sont principalement utilisées en milieu forestier ( chasse, observation en sous bois...) car ce sont des jumelles très lumineuses mais plus lourdes et encombrantes.

8 x 42 et 10 x 42 sont des matériels polyvalents, relativement légers et lumineux offrant un grand confort visuel. Les 8 x 32 et 10 x 32 s'adressent plus aux randonneurs et conviennent en observation de montagne car elles sont légères, compactes (mais moins lumineuses que les 8 et 10 x 42).

8 x 20 et 10 x 25 sont jumelles "pocket". Performantes, très légères et très compactes. Rappel: ce conseil ne vaut que sur du matériel considéré comme "bon moyen de gamme" et "haut de gamme". Les 8 x 32 et 10 x 32 s'adressent aux randonneurs et conviennent en observation de montagne car elles sont légères, compactes (mais moins lumineuses que les 8 et 10 x 42).

Ce qu'il est important de connaître pour effectuer votre choix

Grossissement :

Chaque jumelle est caractérisée par 2 valeurs chiffrées, la 1ère représentant le grossissement. Le grossissement indique de combien l'objet observé à la jumelle apparaît plus rapproché. Exemple: Avec un grossissement de 8 X, l'observateur voit un oiseau se trouvant à 100 m aussi gros que s'il ne se trouvait qu'à  12.5 m  (100/8 =12.5).

Diamètre de l'objectif :

La 2ème valeur sur les jumelles indique le diamètre des objectifs (appelée aussi pupille d'entrée de la jumelle). Une jumelle marquée 10 x 50 possède un diamètre d'objectif de 50 mm. Plus le diamètre d'objectif est élevé, plus il entre de lumière dans la jumelle.

Si l'on désire observer au crépuscule ou au début de la nuit, il sera donc préférable de choisir un objectif de 42 ou 50 mm. Les jumelles, dont le diamètre d'objectif est situé entre 20 et 32 mm sont avant tout indiquées pour des observations diurnes.

Pupille de sortie :

On appelle pupille de sortie, les deux surfaces claires circulaires que l'on voit au centre de la lentille frontale des oculaires, lorsqu'on tient la jumelle à une distance d'environ 30 cm. (Pupille de sortie= diamètre de l'objectif / grossissement). Les critères décisifs de qualité pour l'appréciation de la clarté de l'image ne sont ps uniquement les pupilles d'entrées et de sorties, mais aussi les facteurs importants tels que le contraste, la résolution et la transmission de la lumière. En résumé, l'indice théorique évoqué ci-dessus ne sera pas identique pour une jumelle d'entrée de gamme et une jumelle haut de gamme.
- Indice crépusculaire ou indice de luminosité
- Racine carrée du diamètre de l'objectif x Grossissement
Nous ne retiendrons volontairement pas cette valeur puisqu'elle n'exprime rien au niveau qualité optique d'une jumelle (contraste, neutralité des couleurs, définition, qualité du verre et précision de la mécanique.  C'est simplement un calcul mathématique.

Champ visuel de l'objectif

Il définit la taille du champ visuel calculé à une distance de 1000 m. Plus le grossissement est élevé, plus le champ visuel est en général réduit. Les jumelles dont le champ visuel est important permettent à l'observateur de saisir une vaste part du paysage et de suivre plus facilement des sujets mobiles. Ex : Oiseau en vol.
Une caractéristique de qualité importante d'une jumelle haut de gamme est un champ visuel bien net et contrasté jusqu'aux bords.

Faire les réglages de votre jumelle

Pour les non porteurs de lunettes (bonnettes rétractables sorties)

Mettre la jumelle en situation devant vos yeux. Déterminez un objet précis (ex: panneau indicateur, plaques minéralogiques de voitures...), dévissez les bonnettes vers le haut puis règlez la netteté de l'objet à l'aide de la molette de focalisation( ou molette de réglage). Regardez à présent avec l'œil droit à travers l'oculaire droit en fixant le même objet au même endroit et à la même distance. Si l'image n'apparaît pas nette, tournez la bague de réglage de compensation dioptrique à gauche ou à droite jusqu'à l'obtention d'une image parfaitement nette.
Après ces étapes, votre jumelle est réglée. Il est conseillé de repérer votre réglage dans le cas d'un prêt à une tierce personne.

Pour les porteur de lunettes (bonnettes rentrées)

Votre verre étant corrigé, seule la mise au point de la jumelle (cf ci-dessus) est à faire sans toucher au rélage dioptrique. Les bonnettes twist up doivent être totalement rentrées et vous observez donc "Verres contre verres".